Tous les actualités

23. août 2019

Renforcer les familles pour la reconstruction

Le père jésuite syrien Victor Assouad tire la sonnette d’alarme dans une interview avec l’agence de presse catholique Fides. Après huit années de guerre, la situation humanitaire en Syrie est dévastatrice.

 

85 pour cent, soit 15,5 millions de personnes sur les 18,2 millions d’habitants actuels de la Syrie n’ont pas accès à l’eau potable ou à des installations sanitaires intactes. Plus de 80 pour cent de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Les deux tiers de la population auraient dû quitter leur foyer. L’État dit islamique a perdu la plupart de ses territoires occupés, mais la province d’Idlib est toujours déstabilisée par divers groupes rebelles, même s’il y a des signes d’une solution diplomatique au conflit. « Nous commençons à parler du retour des réfugiés « , a déclaré le père Victor. Il réclame une politique axée sur les familles. « Les familles sont l’élément le plus important pour la reconstruction de la Syrie. En fait, 50 000 des 1,2 million de réfugiés libanais sont rentrés en Syrie. « Les politiciens doivent prêter attention à l’intégration de ces personnes, qui ont tout perdu. Il ne s’agit pas d’accuser l’Islam d’être la cause de la violence, mais de comprendre les racines du conflit, qui a été alimenté par les injustices sociales. « Le plus important est que les enfants aient accès à une éducation adéquate parce qu’ils façonnent l’avenir de la Syrie.   L’Association Suisse de Terre Sainte s’engage particulièrement pour le renforcement des familles et la prise en charge des enfants dans ses projets en Syrie.

Continuez à lire
23. août 2019

Aide d’urgence Liban

L’assistante sociale Nouhad Boustani dirige le centre social de Sabra-Chatila à Beit-el-Nour à Beyrouth et demande votre soutien pour…

 

… Moussa de neuf ans, dont le père a disparu pendant la guerre de Syrie il y a cinq ans. Moussa est arrivé au Liban il y a neuf mois avec sa mère et ses deux jeunes frères et vit avec sa famille dans une seule pièce près du centre. Le garçon a passé la majeure partie de sa vie dans des conditions de guerre, ayant subi de lourds bombardements, la mort de membres de sa famille proche et la disparition de son père. Il est gravement traumatisé, s’est fortement replié sur lui-même et n’est pas encore en mesure d’aller à l’école. Moussa s’ennuie de son père et se demande toujours pourquoi il a disparu. L’enfant a un besoin urgent de soins psychosociaux.

… R.M., une libanaise de la plaine de la Bekaa. Elle a 36 ans, est mariée et a un fils du nom de Rody. Elle a été arrêtée pour fraude et envoyée à la prison de Baabda. R.M. s’est mariée sans le consentement de sa famille, qui a rejeté son mari et s’est éloignée d’eux après son mariage. Elle croyait que son mari était un homme honnête. Lorsqu’elle a appris ses machinations, le trafic de drogue, le vol et la fraude, elle a fermé les yeux parce qu’elle voulait protéger son fils et la relation. Mais elle a été forcée de se joindre à elle parce que son mari est devenu violent et a menacé de lui enlever l’enfant. R.M. a besoin d’aide juridique.

… une famille de réfugiés syriens au sein de laquelle le père souffre de troubles mentaux et la mère, fragile et surchargée, a du mal à faire passer ses trois enfants. L’un des enfants est handicapé mental et la famille a perdu une fille de douze ans dans l’explosion d’une bombe en Syrie. La famille n’a pas assez à manger, c’est pourquoi la mère cherche un emploi pour subvenir aux besoins de sa famille. Les trois garçons doivent aussi aider ; ils vendent des fleurs et des bouteilles d’eau, mais reviennent souvent les mains vides parce qu’ils sont attaqués par d’autres enfants dans la rue. La famille a un besoin urgent de soutien financier.

… deux parents qui ont un cancer.Il semble que la pollution de l’environnement, la pollution alimentaire, le tabagisme, etc. jouent un rôle important dans l’augmentation du nombre de cancers. Selon le « CIRC » (Centre International de Recherche sur le Cancer), le taux de cancer au Liban est le plus élevé des pays de la Méditerranée orientale.

Note de don : Aide d’urgence Beit el-Nour

Continuez à lire

Partager cette page